Centre de ressources Sport et Développement Durable du Ministère en charge des Sports
Url de la page : http://developpement-durable.sports.gouv.fr/ressources/actualites/article/le-plan-de-paris-pour-des-jo
25 mai 2017

Accueil Ressources Actualités Le plan de Paris pour des JO durables : se baigner dans la Seine... et 42 (...)

Le plan de Paris pour des JO durables : se baigner dans la Seine... et 42 autres mesures

26 mai 2016

Paris veut "dire au CIO (Comité international olympique) que les valeurs de l’olympisme transpirent dans chacune des politiques que nous conduisons", a lancé la maire devant la presse. Ce plan est "également un signal à la population. Nous voulons que l’adhésion soit plus forte, il faut que chacun voit ce que les Jeux vont accélérer positivement dans sa vie", a-t-elle ajouté.
La préparation de la candidature doit constituer "l’opportunité historique" pour améliorer la protection de l’environnement, les transports, le logement ou les services publics de la ville, a indiqué Anne Hidalgo pour résumer ce plan qui doit aussi être un "héritage" des Jeux pour la ville.

Du sport à moins de 5 minutes de chez soi
Elle a par exemple invité les élus pour la "grande baignade de 2024 dans la Seine" dont la réduction de la pollution bactériologique doit permettre la baignade de loisir. Des épreuves olympiques de natation y seraient organisées. Elle renoue ainsi avec une promesse de Jacques Chirac, qui annonçait en 1988 lorsqu’il était maire de Paris qu’on pourrait se baigner dans la Seine en ... 1993.
Pour développer les transports publics, une "ligne olympique" - peut-être un "tramway léger" - sera par ailleurs créée sur les quais rive droite, avec l’objectif de relier la majorité des sites olympiques sur un axe Est-Ouest.
La ville veut par ailleurs "mettre à disposition de tous les Parisiens un équipement sportif en accès libre et gratuit à moins de 5 minutes à pied" de là où ils se trouvent, notamment avec des équipements dans l’habitat social, les crèches, pour les handicapés, etc. Des classes à horaires aménagés pour sportifs de haut niveau vont démarrer à la rentrée 2016 dans au moins un collège et un lycée par arrondissement.
Le plan d’action est ainsi composé d’un ensemble de 43 mesures de nature diverse, s’agissant selon les cas d’initiatives nouvelles ou de projets existants devant être accélérés et déployés. L’idée générale étant, tous azimuts, d’apporter de nouvelles façons ou opportunités de faire du sport à Paris, de créer de nouveaux lieux, de développer des projets en termes de transports et d’aménagement, de jouer les choses à l’échelle du Grand Paris, de miser sur les retombées économiques et sociales… La candidature "met en lumière le sport et son pouvoir de transformation dans tous les domaines (santé, économie, vivre-ensemble, etc.) et dans tous les environnements (urbain, professionnel, scolaire, social, hospitalier, etc.)", synthétise la mairie de Paris dans son document de présentation intitulé "Les jeux, accélérateurs de politiques publiques".

Ne pas refaire le débat
Parmi les 43 mesures, au-delà des plus spectaculaires comme la Seine baignable, on trouvera des éléments bien spécifiques (tels que le fait de "recruter des jeunes de l’aide sociale à l’enfance dans les programmes de volontaires"), du très concret (avec, par exemple, l’intention de "rénover la gare du Nord"…), du moins précis ("inscrire les politiques parisiennes dans une trajectoire zéro déchet" ou "rapprocher les univers et les publics culturels et sportifs") et pas mal d’innovations ("récupérer l’énergie piétonne, cycliste et urbaine" par exemple). Les liens à développer entre Paris et la Seine-Saint-Denis sont très présents dans le plan d’action auquel les différentes directions de la ville ont été associées.
Il faut montrer au CIO "le soutien de toute une population", a renchéri Bernard Lapasset, en notant l’importance de "bâtir un héritage".
Sans refaire le débat sur le bien-fondé des Jeux, la majorité des élus ont assuré de leur soutien. Les écologistes, opposés depuis le départ, ont demandé un référendum, ont émis des réserves sur les coûts (10 millions sur le budget parisien pour la candidature) et ont évoqué "l’incertitude sur les nuisances". Danielle Simonnet (Parti de Gauche) a déploré que les "seules bénéficiaires seront les multinationales". L’UDI-MoDem s’est interrogé sur la sécurité et le risque d’"explosion" des budgets, comme à Londres ou à Tokyo et le PCF a demandé des garanties sur les conditions de travail.

C.M. et AFP

LES 43 MESURES DU PLAN
PARIS VILLE SPORTIVE

  • Chaque Parisien à moins de 5 minutes d’un équipement sportif
  • Assurer la continuité éducative pour les jeunes sportifs de haut niveau
  • Favoriser les activités sportives en famille
  • Renforcer l’activité sportive des seniors et des plus âgés
  • Développer la pratique sportive des salariés au sein des entreprises parisiennes
  • Encourager la pratique sportive des agents de la Ville
  • Faciliter la pratique sportive des personnes en situation de handicap
  • Faire du sport sur les berges de Seine
  • Favoriser l’autonomie des associations sportives
  • Créer des espaces de pratique sportive dans l’habitat social

PARIS EDUCATIF ET CITOYEN

  • Recruter des jeunes de l’aide sociale à l’enfance dans les programmes de volontaires de la Ville
  • Organiser des "tournois solidaires"
  • Créer un programme d’accompagnement de jeunes talents à l’horizon 2024
  • Renforcer et déployer le service civique à Paris
  • Sensibiliser les enfants et adolescents aux valeurs olympiques
  • Enseigner aux enfants Parisiens l’histoire de l’Olympisme
  • Favoriser le développement des compétences psychomotrices des jeunes parisiens
  • Rénover les centres internationaux de séjour Ravel et Kellermann
  • Rapprocher les univers et les publics culturels et sportifs
  • Favoriser l’intégration par le sport et la culture dans les quartiers populaires

PARIS DURABLE ET RÉSILIENT

  • Améliorer la qualité sanitaire de la Seine et des canaux pour y permettre la baignade
  • Réaliser une ligne olympique le long des quais de la rive droite
  • Inscrire les politiques parisiennes dans une trajectoire "zéro déchet"
  • Mettre en place une charte des évènements écoresponsables
  • Assurer la transition énergétique des équipements sportifs
  • Créer un parcours piétonnier et sportif sur la ceinture verte
  • Accélérer la mise en accessibilité de la ville
  • Faire de l’activité physique dans l’espace urbain un outil de santé publique

PARIS MÉTROPOLITAIN

  • Développer la continuité cyclable jusqu’aux sites olympiques
  • Renforcer les liens avec les territoires de Seine-Saint-Denis via un conventionnement
  • multithématique
  • Construire les coopérations des assemblées de jeunesse de la Métropole
  • Dynamiser le lien urbain entre Paris et la Seine-Saint-Denis
  • Aménager les canaux en lien avec les territoires de Seine-Saint-Denis
  • Valoriser l’histoire olympique de la Métropole
  • Mobiliser l’Arc de l’innovation sur le thème du sport

PARIS ATTRACTIF ET INNOVANT

  • Favoriser l’employabilité en créant une formation en ligne en anglais sur l’accueil à Paris
  • Créer des synergies entre le Tremplin et Paris Pionnières et les incubateurs parisiens
  • Lancer la plate-forme d’innovation Nec Mergitur
  • Récupérer l’énergie piétonne, cycliste et urbaine
  • Développer la diplomatie sportive de Paris, notamment vers l’Afrique
  • Prévenir les actes incivils et délictueux sur et aux abords des infrastructures sportives
  • Rénover la gare du Nord
  • Améliorer l’information des étrangers à Paris et simplifier l’accès à l’offre touristique

Voir toutes les actualités

Email



Créer un comptefleche
Centre de ressources Sport et Développement Durable du Ministère en charge des Sports
Url de la page : http://developpement-durable.sports.gouv.fr/ressources/actualites/article/le-plan-de-paris-pour-des-jo
25 mai 2017