Centre de ressources Sport et Développement Durable du Ministère en charge des Sports
Url de la page : http://developpement-durable.sports.gouv.fr/m/groupes/details/la-scic-dans-le-football/39
26 juillet 2017

La SCIC dans le football

Sujet
Qu’adviendrait-il si le football, secteur à fort but lucratif, adoptait les règles du jeu de l’entrepreneuriat social ?

Grandes étapes des travaux
Face à la crise et la situation économique de nombreux clubs largement endettés, il se pourrait que la fin de partie soit proche pour le foot business. Les clubs européens s’enfoncent inexorablement dans les déficits et les dettes alors même que leur chiffre d’affaires ne cesse d’augmenter. En cause notamment, les salaires prohibitifs promis aux joueurs avec une masse salariale dépassant, en moyenne, les 64\\\\% de leur chiffre d’affaires. L’UEFA avec à sa tête Michel Platini, a été contrainte de prendre certaines mesures pour établir un « fair-play financier » demandant une gestion plus saine des clubs.

En tout état de cause, pour le sport collectif le plus pratiqué au monde, il s’agit sûrement d’une opportunité de changer ses pratiques et d’adopter une éthique de gestion qui reflète le fairplay qu’il affiche sur les brassards de ses capitaines.

Le statut de SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif), inédit dans le football, habituellement régi par les statuts commerciaux, permettrait de gérer au mieux un club et d’en faire profiter les joueurs, les supporters et les collectivités locales. Dans ce type de coopérative, il est en effet possible et obligatoire d’impliquer trois types de sociétaires (équivalent des actionnaires) dans trois collèges. Un rêve pour les supporters qui manifestent régulièrement d’avoir voix au chapitre sur la vie du club. C'est l’opportunité de réconcilier différents acteurs dans une même « entreprise ».
Les supporters n’en seraient toutefois pas les gestionnaires : le droit de vote des sociétaires est inscrit dans les statuts de l’entreprise et déconnecté de l’apport en capital. La gestion sera donc confiée aux personnes les plus compétentes.

En reversant près de 60\\\\% des bénéfices dégagés dans le projet, en encadrant le salaire des joueurs, le club pourra réinvestir, se prémunir des aléas économiques et créer des emplois supplémentaires. Avec les bénéfices générés, il sera possible de monter d’autres projets d’utilité sociale, par exemple dans le handisport et le sport féminin. Un tel club serait également exemplaire sur les aspects environnementaux.

Si le concept était généralisé à l'ensemble des clubs sportifs, la création d’emplois exploserait, les déficits se résorberaient et d’autres projets sportifs pourraient naître. Une performance qui serait bienvenue en ces temps de crise.
Cela permettra également de prouver que les entreprises sociales sont exemplaires et compétitives pour remporter le challenge du redressement économique du football !


Prochaine étape : trouver un club pour expérimenter la structure juridique (prototype).
Documents
  • Pas encore de documents
Structures participantes
  • Racing Coeur de Strasbourg
Administrateur du groupe
Thomas FRITZ
Nombre de membres
1 membres
Conditions d'accès

Restons en contact

Créer un comptefleche
Centre de ressources Sport et Développement Durable du Ministère en charge des Sports
Url de la page : http://developpement-durable.sports.gouv.fr/articles-techniques/elements-du-site/footer/article/footer
26 juillet 2017